La Maison d’Anny à Kombissiri :
solidaire des aveugles les plus démunis.

La Maison d’Anny est le fruit  d’une collaboration étroite entre deux associations : Yvoir et le Comité de Jumelage Illfurth-Kombissiri qui avait construit ce bâtiment dans les années 80 pour y loger ses coopérants lors de ses nombreuses actions humanitaires. Refait à neuf en 2020, il accueille aujourd’hui une communauté de 60 aveugles et mal-voyants.

Dans les régions subsahariennes et plus particulièrement au Burkina-Faso, les poussières générées par le vent et la sécheresse entraînent des  problèmes de vision chez les adultes mais aussi chez les enfants. La population de mal-voyants et d’aveugles y est très importante.

Ils vivent dans le plus grand dénuement, ne mangeant pas à leur faim et ne pouvant pas être scolarisés.

Les opérations de la cataracte, bénignes chez nous et très peu coûteuses, sont impossibles pour ces populations qui n’ont pas les moyens de  financer ces actes médicaux, pourtant simples à réaliser.

Les cataractes non-opérées entrainent un nombre important d’adultes et d’enfants aveugles.

Comment les aider ?

1 – Pour un euro par jour (360 € pour une année scolaire), vous pouvez  parrainer un jeune et lui donner les moyens de se former et de se socialiser dans des conditions sanitaires et de confort décentes.

2 – Offrir une opération de la cataracte : 90 euros pour un œil. Cette opération, banale dans nos pays développés, permet pour une somme modique à des mal-voyants du Burkina-Faso de récupérer une partie de leur vue.

Aller au contenu principal